Accueil > Foire aux questions > Foire aux questions > Isolation

Foire aux questions

Isolation

1. Que penser des produits minces réfléchissants ?
Les Produits Minces Réfléchissants (PMR) se répandent sur le marché de l’isolation sous plusieurs dénominations, dont l’appellation « isolants minces ». Les résultats des études réalisées dans le cadre du PREBAT ont montré que les niveaux de résistance thermique atteints par les PMR seuls ne correspondent pas aux niveaux requis par la réglementation. Dans ces conditions, l’ADEME recommande leur utilisation plutôt en complément d’isolation thermique. Leur pose doit être réalisée par des professionnels.
Téléchargez l'avis technique de l'ADEME sur le sujet.
Produit mince réfléchissant
Produit mince réfléchissant
2. Quelles épaisseurs d'isolants me recommandez-vous pour une rénovation ?

Nous vous recommandons un niveau de performance compatible avec le niveau BBC, soit :

  • pour les combles ou la toiture : au moins 30 cm d’isolant (30 à 40 cm) ;
  • pour les murs : 15 à 20 cm d’isolant. L’isolation par l’extérieur est la plus efficace ;
  • pour les planchers au-dessus de locaux non chauffés : au moins 15 cm d’isolant ;
  • pour les ouvertures : fenêtres équipées de double vitrages peu émissifs (châssis bois, bois-aluminium ou PVC ou fenêtres avec Uw inférieur à 1,6 W/m².K) voire de triple vitrage (Uw inférieur à 1 W/m².K).
Consultez également la page "Quels isolants, quelles épaisseurs et quels usages".

Traduit en résistance thermique (R), il faut viser un R proche de :
  • R = 7 m².K / W dans les combles ;
  • R = 4,3 m².K / W pour les murs ;
  • R = 4,3 m².K / W pour le plancher.
A noter que la résistance thermique traduit la résistance de l’isolant au passage de la chaleur, pour une épaisseur donnée. Plus ce R est grand, plus le matériau est isolant. R = épaisseur (en mètres) / la conductivité thermique.